La Restauration

La Restauration

 

IV, 61

 

1823

 

Le vieulx mocqué & privé de sa place,

Par l’estrangier qui le subornera,

Mains de son filz mangees devant sa face,

Le frere à Chartres, Orl. Rouan trahyra.

 

Le roi Louis XVIII (« vieulx mocqué » : voir quatrain IV, 57) est obligé de s’enfuir lors du retour de Napoléon pendant les 100 jours. Son fils, Napoléon II, est réduit à l’impuissance à la cour d’Autriche, éloigné de la France (« mains… mangées » : sans pouvoir).

Le frère de Louis XVIII, qui accèdera au trône en 1824 sous le nom de Charles X, abdiquera au profit de son petit-fils Henri V lors de la révolution de 1830. Le duc d’Orléans (« Orl. »), duc de Chartres avant la mort de son père, nommé régent, accepte d’être roi des Français.

Les légitimistes, partisans de la branche aînée des Bourbons dont fait partie Louis XVII, duc de Normandie (« Rouan ») mort en 1795, seront ainsi trahis par les Orléans (« trahyra »).

Contact