Destin de Jacques Chirac

L'expédition de Tétouan

L'unité italienne

 

V, 14

 

1862

 

Saturne & Mars en Leo Espagne captive,

Par chef Lybique au conflit attrapé,

Proche de Malthe, Heredde prinse vive,

Et Romain sceptre sera par Coq frappé.

 

Le libyque - du nom "Libye" que les Grecs donnaient à l'Afrique (et sans rapport avec la Libye d'aujourd'hui) - a peut-être précédé l'installation des Phéniciens dans l'actuelle Tunisie et la fondation de Carthage au IXe siècle av. J.-C. Ce que l'on en connaît provient d'inscriptions funéraires et monumentales retrouvées en grande quantité dans la Numidie antique (actuelle Tunisie septentrionale et Algérie orientale) et dans les Maurétanies (Algérie occidentale et centrale, et Maroc septentrional) ("Chef Lybique" : chef africain) (classes.bnf.fr - Ecritures africaines).

 

L'Espagne fait la guerre au Nord du Maroc en 1859-1860 en envoyant un corps expéditionnaire à Tétouan. Le premier ministre O'Donnel (1858-1863) remporte la victoire et est fait duc de Tétouan. En 1862 a lieu le coup d'Etat du général Prim, qui échoue. En 1868, un nouveau coup d'Etat, perpétré par le général Serano et le général Prim réussit.

 

Le Géneral Francisco Serrano y Domínguez's fait subir une défaite décisive aux forces loyalistes commandées par Manuel Pavía, Marquis de Novaliches au pont d'Alcolea en Andalusie. L'horoscope de la bataille place Mars en Lion ("Mars en Leo") et Saturne à 120 ° de Mars (www.harmoniclife.com - Bataille d'Alcolea - 1868).

 

Isabelle II doit abdiquer en faveur de son fils Alphonse XII, mais les putchistes cherchent un nouveau roi. Ce sera Amédée de Savoie qui ne règnera que deux ans de 1871 à 1873.

 

"Proche de Malthe" désigne probablement la Sicile et "Heredde" la succession héréditaire au trône du royaume des Deux-Siciles.

 

Le 11 mai 1860, Garibaldi, débarque dans le port de Marsala en Sicile, débarquement qui avait été préparé par un Francesco Crispi. La première victoire de Garibaldi contre les troupes de François II, est celle de Calatafimi, le 15 mai 1860 : l'expédition des " Mille", ainsi nommée parce qu'elle était formée de mille Siciliens volontaires. Garibaldi s'empare de Palerme le 27 mai 1860 ; il passe alors en Calabre et sans aucune difficulté il a raison d'une contre-offensive napolitaine à Milazzo et prit le port de Messine. Le 7 septembre 1860 Garibaldi et ses troupes, de plus en plus importantes (20 000 hommes contre 1000 au début des offensives), prennent Naples : François II, qui avait été abandonné par la famille royale qui avait fui, doit s'avouer vaincu à Gaète, Le 21 octobre,les Siciliens sont invités à se prononcer par plébiscite pour ou contre le rattachement de la Sicile au Piémont : en fait on devrait parer de deux plébiscite puisque celui de Naples et celui de la Sicile firent l'objet de deux scrutins. Les résultats sont contestables mais jamais contestés. Garibaldi après ses victoires dirige la Sicile et prend des mesures ( abolition de l'impôt sur le moulage des grains, partage des terres communales, vente des biens de l'église) qui loin de favoriser les paysans, va permettre aux notables et aux plus opportunistes. Au cours d'une tentative d'expédition sur Rome, à la demande de Napoléon III, Garibaldi est arrêté, blessé à la jambe et à la cuisse et emprisonné à Aspromonte le 29 août 1862, Victor-Emmanuel II prononcera l'amnistie de Garibaldi (elisabeth.kennel.perso.neuf.fr - Sicile).

 

Mais Napoléon III avait favorisé la réunification italienne, lancer la machine. Victor-Emmanuel annexa une partie des Etats pontificaux en 1860, malgré la résistance des zouaves pontificaux venus de toute l'Europe dirigés par le général Lamoricière ("Romain sceptre...par Coq frappé" : le coq français). (www.marie-julie-jahenny.fr - La papauté sous Marie Julie).

 

 

Contact