Destin de Jacques Chirac

Amédée de Savoie, roi d'Espagne

 

V, 49

 

1879-1880

 

Nul de l'Espaigne mais de l'antique France,

Ne sera esleu pour le tremblant nacelle.

A l'ennemy sera faicte fiance,

Qui dans son regne sera peste cruelle.

 

Ce quatrain est à mettre en laision avec le suivant. Les frères du lys sont Humbert Ier d'Italie et son frère Amédée, roi d'Espagne de 1871 à 1873, élu ("esleu"), tous deux descendants de la contemporaine de Nostradamus Marguerite de Valois (Saint-Germain-en-Laye, 5 juin 1523 - Turin, 15 septembre 1574), soeur d'Henri II, roi de France, et épouse d'Emmanuel-Philibert de Savoie.

 

Après la révolution de 1868, Isabelle II s'exila et abdique en faveur de son fils, le futur Alphonse XII. Mais le Parlement espagnol prononce la déchéance de la Maison de Bourbon et adopte une Constitution en 1869, faisant de l'Espagne une monarchie constitutionnelle. Le général Francisco Serrano, régent du Royaume, et les Cortes se mettent à la recherche d'un roi, tâche ardue, et il faut attendre le 16 novembre 1870 pour trouver le bon candidat : Amédée de Savoie, duc d'Aoste. Les 301 députés votèrent ainsi: 191 voix pour le duc d'Aoste, 63 pour la République, 27 pour le duc de Montpensier (fils de Louis-Philippe Ier, roi des Français, beau-frère d'Isabelle II), 8 pour le général Espartero, 2 pour l'infant Alfonso de Borbón (fils aîné d'Isabelle II) et 1 pour la duchesse de Montpensier (sœur d'Isabelle II); 19 votes blancs. Le président de l'Assemblée constituante, Manuel Ruiz Zorrilla, déclara: « Monseigneur le Duc d'Aoste est élu Roi des Espagnols ».

 

Mais le général Juan Prim, son principal allié, meurt assassiné avant que le futur roi n'arrive à Madrid. Les principaux problèmes du règne de ce dernier sont la guerre de Cuba et Puerto Rico (guerre des 10 ans), la seconde guerre carliste (guerre civile), et surtout son problème de légitimité au yeux des espagnols : il n'est reconnu ni des nobles, ni des libéraux, ni des républicains. Ne se sentant pas accepté et incapable de mettre de l'ordre dans le climat politique troublé de l'époque, malgré de la bonne volonté et une certaine compétence politique, il abdique deux ans plus tard, le 11 février 1873 (fr.wikipedia.org - Amédée Ier d'Espagne).

 

Contact