Le siège de Paris par les Versaillais

Le siège de Paris par les Versaillais

Prise de Rome

 

V, 30

 

1873-1874

 

Tour à l’entour de la grande cité,

Seront soldats logez par champs & villes,

Donner l’assaut Paris, Rome incité,

Sur le pont lors sera faicte grande pille.

 

En pleine guerre, le 4 septembre 1870, Paris réalise une révolution qui instituait un gouvernement de la défense nationale et abolissait l’Empire. Après la défaite et l’armistice du 28 janvier 1871, l’élection hâtive de l’Assemblée Nationale, qui s’installa à Versailles, amena une majorité royaliste favorable à la paix. A Paris, qui avait dû subir le siège des Allemands en janvier, dominaient les partis révolutionnaires dont le Comité central fit élire le Conseil communal connu sous le nom de Commune de Paris. Thiers réunit une armée de 100 000 hommes commandées par Mac Mahon qui entrèrent dans la ville après deux mois de siège, le 21 mai. Pendant « la semaine sanglante », la bataille de rues fit rage (« Donner assaut Paris »). Les Fédérés massacrèrent leurs otages (une centaine) tandis que les troupes versaillaises exécutèrent près de 20 000 communards.

Le roi d’Italie Victor-Emmanuel profita des défaites de Napoléon III pour se délier de l’obligation de respect de la Convention de septembre (voir quatrain V, 15). Les Italiens entrent dans Rome qui se rend rapidement sans véritable combat le 20 septembre 1870 (« Rome incité » : « incité » du latin « incitatus », « qui a un mouvement rapide »).

 

Contact