L’Alliance franco-russe

L’Alliance franco-russe

Visite de Nicolas II en France

 

V, 54

 

1891-1892

 

Du pont Euxine, & la grand Tartarie,

Un roy sera qui viendra voir la Gaule

Transpercera Alane & l’Arménie,

Et dans Bisance lairra sanglante Gaule.

 

C’est grâce à leurs guerres contre l’empire ottoman que les Russes accrurent leurs possessions et leur influence en Europe comme on a pu le voir dans les quatrains précédents : pénétration en Méditerranée (III, 88) , annexion des régions de la mer Noire (III, 95). La Tartarie fut conquise dès 1552.

Le successeur d’Alexandre II, assassiné en 1881 par Korssakov, Alexandre III, se trouve isolé sans allié en Europe. L’Allemagne se détourne de la Russie pour consolider la Triple-Alliance avec l’Autriche et l’Italie. « La France était le seul partenaire possible et elle avait beaucoup à offrir. En particulier Paris à lui seul épongeait une grande partie des emprunts d’Etat russes […] L’alliance fut conçue par étapes, depuis l’accord diplomatique de 1891 jusqu’à la convention militaire de décembre 1893-janvier 1894 [1] ». En octobre 93 une escadre fait escale à Toulon, et en 1896 le nouveau Tsar Nicolas II sera reçu en France par le président Félix Faure.



[1] N.V. Rasianovsky, « Histoire de la Russie jusqu’en 1984 », Laffont, p. 432

Contact