François II

François II

Le colloque de Poissy

 

I, 4

 

1560-1561

 

Par l’univers sera faict ung monarque,

Qu’en paix & vie ne sera longuement :

Lors se  perdra la piscature barque,

Sera régie en plus grand détriment.

 

Après le décès d’Henri II, accède au trône de France son fils aîné François II qui ne régnera que de juillet 1559 à décembre 1560, objet de la conjuration d’Amboise menée par des calvinistes pour le soustraire à l’influence des Guises qui poursuivaient la politique d’Henri II.

On peut considérer la « piscature barque » comme la barque de Saint Pierre, pêcheur d’hommes – piscature du latin piscator : pêcheur –, c’est à dire l’Eglise catholique qui subit le schisme protestant, ou comme le colloque de Poissy qui fut une tentative de Catherine de Médicis pour parvenir à une entente entre catholiques et protestants. Il « n’aboutit finalement à aucun accord, car les catholiques s’accrochent au dogme de la présence réelle dans les espèces alors que les protestants ne démordent pas du salut par la grâce [1]. » Ce fut un échec pour la Reine mère qui estimait que « la politique pure permettrait de faire coexister deux confessions, en laissant chacun libre de pratiquer celle qu’il jugeait vraie [2]. »



[1] Janine Garisson, « Les derniers Valois », Fayard, 2001, p. 194

[2] Jean Héritier, « Catherine de Médicis » , Fayard, 1940, p. 268

Contact