Eruption du Vésuve de 1631

Eruption du Vésuve de 1631

Naissance de Jean de La Fontaine

 

I, 87

 

1621-1622

 

Ennosigée, feu du centre de la terre,

Fera trembler au tour de cité neufve :

Deux grands rochiers long temps feront la guerre,

Puis Arethusa rougira nouveau fluve.

 

Il faut attendre encore 10 ans, en 1631 [1], pour que Neptune Ennosigaeus, l’ébranleur du sol [2], provoque une éruption du Vésuve et secoue la ville de Naples (ancienne « Neapolis » du grec « cité neuve »). Ce décalage de 10 ans avec la datation du quatrain m’a fait chercher si le nombre 10 n’avait pas de rapport avec le reste du quatrain. Or le profil de la nymphe Aréthuse (« Arethusa ») orne de belles pièces de monnaie antique, frappées à partir de 480 av. J.C. et nommées « demareteion » qui fut identifiée par le duc de Luynes Honoré d’Albert (1802-1867) avec les décadrachmes dont quelques exemplaires sont conservés aujourd’hui. Et ces décadrachmes valent 10 drachmes [3].

D’autres coïncidences interviennent autour du quatrain. En cette année 1621, meurt le duc de Luynes, favori de Louis XIII, et parent du numismate cité plus haut. La nymphe Alphée poursuivie par le dieu du fleuve Alphée, se réfugia en Sicile où elle fut métamorphosée en fontaine par la déesse Artémis. Jean de La Fontaine naît précisément en 1621 à Château-Thierry. Un tel jeu de mot fut osé par César de Nostredame qui, malade, fut guéri « par un médecin excellent, docteur et professeur royal en médecine, le sieur Jacques Fontaine. Cette très excellente Fontaine… lui donna l’eau de la vie en lui ostant celle de la mort » [4].

 



[1] D. et M. Frémy, « Quid 1997 », Robert Laffont, p. 99

[2] Pierre Brind’Amour, « Les premières Centuries », Droz, 1996, p. 170

[3] Grand Larousse encyclopédique en XX volumes, 1970

[4] Dr Edgar Leroy, « Nostradamus », Jeanne Laffitte, 1993, p. 118

Contact