Guerre de succession du Portugal
Guerre de succession du Portugal

 

I, 35

 

1583

 

Le lyon jeune le vieux surmontera,

En champ bellique par singulier duelle,

Dans cage d’or les yeux luy crèvera,

Deux classes une, puis mourir, mort cruelle.

 

Alors que ce quatrain fut considéré par beaucoup comme l’annonce de la mort de Henri II, les deux derniers vers semble se rapporter à une bataille navale. En effet « classes » vient du latin « classis » désignant une flotte navale, et l’expression « les yeux lui crèvera » fait référence à une citation de Cicéron : « Duo illos oculos orae maritimae effodere », c’est à dire « crever ces deux yeux du littoral »[1].

En 1582 a lieu une bataille navale aux Açores où s’affrontent Franco-Portugais dirigés par Strozzi et Espagnols. C’est un désastre pour les premiers. Les prisonniers sont égorgés pour fait de piraterie (« mourir, mort cruelle »). En 1583 une bataille terrestre cette fois a le même résultat.

L’objet de ces combats est la succession du Portugal dont le précédent roi, Henri le Cardinal, est mort en 1580. « Le vieux cardinal  - il a 63 ans – […] podagre, miné par la tuberculose, ajoutera par ses hésitations au trouble croissant du royaume. [2] » Philippe II d’Espagne évince Don Antoine et prend le titre de Philippe Ier de Portugal (« Le lyon jeune le vieux surmontera »). L’Espagne accapare pour plus de 60 ans les richesses coloniales du pays.



[1] Félix Gaffiot, « Dictionnaire abrégé Latin-Français », Hachette, 1936

[2] Fernand Braudel, « La Méditerranée », tome I, Armand Colin, 1966, p. 463.

Contact