Début de la guerre de Trente ans
Début de la guerre de Trente ans

 

I, 82

 

1617-1618

 

Quand les colomnes de bois grande tremblée

D’Auster conduicte, couverte de rubriche,

Tant vuidera dehors grand assemblée,

Trembler Vienne & le païs d’Austriche.

 

La politique de restauration catholique menée par Ferdinand de Styrie - un Habsbourg - roi de Bohême en 1617, et empereur du Saint Empire en 1619, se heurte à l’opposition de la majorité protestante de Bohême qui se révolte en 1618. Un grande assemblée protestante est convoquée à Prague. Le 23 mai des fonctionnaires impériaux sont jetés par un fenêtre du palais royal du Hradschin : c’est ce qu’on appelle la Défénestration de Prague. Les protestants donnent, en 1619, la couronne du pays à l’électeur palatin Frédéric V, chef de l’Union évangélique. Celui-ci accepte. La guerre de Trente ans commençait.

Les protestants sont battus à la Montagne blanche en 1620. Le culte réformé est interdit. Les protestants tchèques ne seront plus qu’une  minorité quelques années plus tard.

La puissance de la Maison d’Autriche risquant de devenir trop importante, d’autres Etats européens s’en mêlent. En 1625 le Danemark sans succès ; en 1630 la Suède de Gustave-Adolphe qui disposait d’une armée régulière et qui menaça Vienne en 1632 (« Trembler Vienne ») quelques temps avant sa mort ; enfin en 1635 la France de Richelieu qui déclarait la guerre à l’Espagne principal soutien de l’Autriche.

La guerre avec la France dura jusqu’en 1659, terminée par le traité des Pyrénées.

 

Contact