Comète de 1661 - Mort de Mazarin

Comète de 1661

Mazarin meurt et Louis XIV devient le Roi-Soleil

 

II, 41

 

1661

 

La grand estoille par sept jours bruslera,

Nuee fera deux soleils apparoir,

Le gros mastin toute nuict hurlera,

Quand grand pontife changera de terroir.

 

Longtemps les comètes ont été considérées comme des présages. Certaines étaient plus spectaculaires que d’autres. Celles  « de 1680 et 1744 sont fameuses, et les comètes de 1618, 1661, 1664 et 1769 ont fortement marqué leur époque. [1] »

En 1661, apparaît donc une comète dont la périhélie date du 27 janvier et qui fut observée par Jean Höwelke, dit Hévélius [2]. Elle « annonçait » le règne personnel de Louis XIV, le Roi-Soleil (« fera deux soleils apparoir »), qui commença dès la mort de son mentor le Cardinal Mazarin (« grand pontife »), le 9 mars.

Le troisième vers, le chien hurlant à la mort, explique l’image du quatrième vers employée pour traduire la mort du Cardinal. « grand pontife » est un titre désignant plus particulièrement le pape (maximus pontifex), mais pape, Mazarin pensa le devenir, lui qui « rêve un temps de la candidature de Louis XIV à l’Empire et de la sienne à la papauté [3] ».

Rajoutons, pour revenir au phénomène céleste du premier vers, que « Mazarin, pourtant mourant en 1661, refuse de prêter une signification à la comète qui parut cette année-là déclarant que cette dernière lui faisait trop d’honneur [4] ».



[1] M. Festou, Ph. Véron, J.C. Ribes, « les comètes, mythes et réalités », Flammarion, 1985, p. 21

[2] ibid., p. 79

[3] Grand Larousse encyclopédique en XX volumes, 1970

[4] site internet www.lisa.univ-paris12.fr du Laboratoire inter-universitaire des systèmes atmosphériques

Contact