L’incendie de Londres
L’incendie de Londres

 

II, 51

 

1668-1669

 

Le sang du juste à Londres fera faute :

Bruslés par fouldres de vingt & trois les six :

La dame antique cherra de place haute :

De mesme secte plusieurs seront occis.

 

Il manquera un juste à Londres pour éviter l’incendie qu’elle connut en 1666 où 13 000 maisons, 87 églises furent détruites, comme il manqua dix justes à Sodome que Dieu anéantit malgré la supplique d’Abraham [1].

Le juste qui fait défaut est identifié par Louis Schlosser avec la nonne Elizabeth Barton [2]. Elle prophétisa la mort, dans le mois, de Henri VIII quand il se remaria avec Anne Boleyn, après son divorce non reconnu par le pape d’avec Catherine d’Aragon. La nonne fut condamnée avec 6 fidèles par 23 juges.

Un autre incendie eut lieu en 1667 à Londres, celui de la flotte anglaise par l’amiral hollandais Ruyter.

 



[1] Génèse 18, 32

[2] Louis Schlosser, « La vie de Nostradamus », Belfond, 1985, p. 102

Contact