Reconquête de la Hongrie sur les Turcs
Reconquête de la Hongrie sur les Turcs

 

II, 90

 

1697-1698

 

Par vie & mort changé regne d’Ongrie,

La loy sera plus aspre que service :

Leur grand cité d’urlements, plaincts & crie :

Castor Pollux ennemis dans la lyce.

 

En 1697, a lieu la grande victoire du Prince Eugène (1663-1736), général des armées impériales germaniques, sur les Turcs, qui comptent le grand vizir parmi leurs morts, au pont de Zenta. Par le traité de Carlovtsi, la partie encore ottomane de la Hongrie était cédée aux Autrichiens, la Morée à Venise, Azof à la Russie et l’Ukraine occidentale à la Pologne.

La guerre avait commencé en 1683. Les Turcs, profitant d’une insurrection dans la partie autrichienne de la Hongrie, avancent jusqu’à Vienne et l’assiègent. La ville est libérée par le roi de Pologne Jean Sobieski qui défait l’armée ottomane, et en 1686, le duc Charles de Lorraine enleve Bude.

Les Habsbourg s’étaient efforcé de pacifier leurs possessions hongroises dont les habitants magyars, protestants en nombre, se révoltaient régulièrement. En 1687, est créé le tribunal d’Eperies, plus connu sous le nom de « Boucherie d’Eperies », où œuvrait une trentaine de bourreaux. La Diète hongroise se résigna à reconnaître les Habsbourg souverains héréditaires. De cette époque date ce que l’on appellera la « double monarchie » (« Castor Pollux » : les deux jumeaux). Mais en 1711, l’empereur Joseph Ier reconnaîtra la liberté religieuse et l’autonomie de la Hongrie.

Contact