Conflit entre Louis XIV et la papauté : affaire de la Régale

Conflit entre Louis XIV et la papauté : affaire de la Régale

 

II, 69

 

1681-1682

 

Le roy Gaulois par la Celtique dextre

Voiant discorde de la grand Monarchie

Sus les trois pars fera fleurir son sceptre

Contre la cappe de la grand Hiérarchie.

 

Non comptant de s’en prendre aux hérétiques, Louis XIV essaie de s’imposer à la papauté dans l’affaire de la Régale. Le roi avait le droit de percevoir les revenus d’un évêché vacant – régale temporelle - et de nommer aux fonctions ecclésiastiques du diocèse correspondant – régale sprituelle. Le Midi étant exclu de ce droit, Louis XIV l’étendit à toute la France en 1673. Le pape (« cappe de la grand Hiérarchie » : « Hiérarchie » signifiant pouvoir sacré (l’Eglise) et « cappe » : cappa magna[1] un élément de l’habit des cardinaux supprimé en 1969) s’y oppose en 1678. Louis XIV fait adopter par l’Assemblée du Clergé la Déclaration des quatre articles manifestant les libertés gallicanes de l’Eglise de France. A la mort d’Innocent XI en 1689, 35 évêchés étaient sans titulaires, car le pape avait refusé l’investiture aux candidats désignés par le roi. Louis XIV céda en 1693, retirant la Déclaration mais la régale temporelle était étendue à tout le royaume.



[1] D. et M. Frémy, « Quid 1997 », Robert Laffont,  p. 596

Contact