Majorité de Louis XV

Majorité de Louis XV

 

III, 25

 

1723

 

Qui au royaume Navarrois parviendra,

Quand de Secile & Naples joints,

Bigorre & Landes par Foyx Loron tiendra,

D’un qui d’Hespaigne sera par trop conjoint.

 

Roi de Navarre, comte de Foix, de Bigorre, de Marsan

 

Gaston IV de Foix-Béarn ou Gaston de Grailly (né en 1423 ou 26 février 1425 - 1472) épouse le 22 décembre 1434 Éléonore d'Aragon (2 février 1425 - Tolède 12 février 1479), héritière du royaume de Navarre en 1464, reine de Navarre en 1479, fille de Jean II, roi d'Aragon et de Navarre, et de Blanche d'Évreux, reine de Navarre. Il est comte de Foix, de Bigorre, coprince d’Andorre, vicomte de Béarn, de Marsan, de Castelbon, de Nébouzan, de Villemur et de Lautrec de 1436 à 1472, et vicomte de Narbonne de 1447 à 1472 (fr.wikipedia.org - Gaston IV de Foix-Béarn).

 

Le Marsan fut autrefois vicomté, réunie au XIIIe siècle à la vicomté de Béarn. il est situé à peu près au centre du département des Landes, faisant transition entre la lande devenue forêt qui le borde au Nord et le pays des collines qui commence au Sud : c'est ce qui explique que Mont-de-Marsan ait été choisi comme chef-lieu en 1790 (Jean Loubergé, La maison rurale dans les Landes, 2002 - books.google.fr).

 

"d'Espagne... conjoinct" : son épouse est une Espagnole.

 

"Sicile & Naples... joincts"

 

En 1442, le roi Alphonse V d'Aragon s'empara du royaume de Naples ainsi que de la Sicile et se fit nommer Rex utriusque Siciliae (« roi des Deux-Siciles »), royaumes qui devinrent une dépendance de la Couronne d'Aragon. Alphonse V maintint la capitale à Naples. À sa mort, en 1458, le royaume fut de nouveau séparé entre ses héritiers, son bâtard Ferdinand hérita de Naples et son frère Jean, père d'Eleonore femme de gaston IV de Foix, la Sicile (fr.wikipedia.org - Royaume de Naples).

 

Gaston IV de Foix ne "sera" roi de Navarre qu'après 1458, en 1464. Mais Sicile et Naples sont alors tous les deux, séparément, aragonais.

 

Blanche épouse Henri IV de Castille en 1440. Après 13 ans, Henri veut divorcer : un examen officiel confirme alors la non-consommation du mariage. Le Pape accorde alors le divorce au motif qu'un acte de sorcellerie aurait empêché la consommation du mariage. Blanche est renvoyée chez elle, où sa famille l'emprisonne. Après le décès de son frère Charles de Viane en 1461, elle est proclamée par des membres du parti anti-aragonais reine de Navarre légitime, en tant qu'héritière des droits de sa mère. Elle aurait ainsi dû devenir Blanche II, mais son père (qui souhaite garder le contrôle de la Navarre et s'allier au Béarn grâce au mariage de son autre fille Eléonore Ière à Gaston IV de Foix-Béarn) la fait emprisonner à Orthez au château de Moncade, et elle ne peut pas faire prévaloir ses droits à la couronne. Jean II finit par la libérer, mais pour la remettre entre les mains de Gaston de Foix, l'époux de sa sœur cadette Éléonore qui la remet au cachot. Après sa mort, ses droits au trône passent à sa sœur qui, ayant toujours soutenu leur père, ne réclame pas la couronne avant 1479. Elle est décédée en 1464 à Orthez n'ayant jamais eu d'enfant (fr.wikipedia.org - Blanche de Navarre (1424-1464)).

 

Régulièrement, Eléonore était «reine légitime de Navarre» de Navarre en 1464 à la mort de sa soeur Blanche.

 

Jean II d'Aragon, roi de Navarre et brouillé avec son fils et héritier Charles, prince de Viane, le déshérite et conclut à Barcelone le 3 décembre 1455 un traité par lequel il institue Eléonore et Gaston comme héritiers du royaume de Navarre. Gaston entre en campagne contre le prince de Viane, occupe la Basse-Navarre et en chasse le prince, et devient lieutenant général du royaume de Navarre. Eléonore tient la Navarre pour le compte de son père de 1455 à 1479, d'abord avec le titre de «lieutenante générale de Navarre» (1455-1468) puis avec celui de «gouvernante de Navarre» (1471-1479). Elle devient reine de Navarre dans les faits le 19 janvier 1479, tandis que les territoires de la couronne d'Aragon reviennent à son demi-frère Ferdinand II (1452-1516), dit «Ferdinand le Catholique». Elle ne profite guère de cette nouvelle dignité, puisqu'elle meurt trois semaines plus tard, le 12 février (fr.wikipedia.org - Eléonore de Navarre).

 

En 1455, Alphonse V, roi d'Aragon, frère de Jean II qui lui succédera, était encrore vivant et régnait sur Naples et Sicile réunis.

 

Typologie

 

Le report de 1224 sur la date pivot 1479 (Mort d'Eleonore de Navarre) donne 1234.

 

En 1234, Thibaut de Champagne, fils de la sœur du dernier roi, Blanche de Navarre, commence une nouvelle dynastie. Il lutte contre les Anglais sur sa frontière nord. À la mort de Henri Ier de Navarre, la régente Blanche d'Artois se réfugie en France, et le roi de France prend la régence, et soumet en 1276 ses vassaux révoltés (fr.wikipedia.org - Royaume de Navarre).

 

Bourbon

 

Louis XV atteint sa majorité en février 1723 et, en temps que Bourbon, il est aussi roi de Navarre (« royaume Navarrois »). Le régent meurt en décembre. En 1726, Louis XV confie le pouvoir à Fleury qui devient bientôt cardinal et qui gouvernera jusqu’en 1743. Un dauphin étant né, ce qui mettait fin à la querelle dynastique avec les Bourbons d’Espagne, Fleury établira l’alliance franco-espagnole en 1729 « qui devait se perpétuer un demi-siècle […] il arriva trop souvent que les intérêts de la France furent sacrifiés à ceux de ses alliés [1]».

 

La Sicile fut échangée par le duc Amédée II de Savoie contre la Sardaigne avec les Autrichiens qui possédaient déjà Naples. Ce qui fait que depuis 1720, Naples et Sicile étaient réunies.

 



[1] A. Malet et J. Isaac, « XVIIème & XVIIIème siècles », Hachette, 1923, p. 410

Contact