Accroissement territorial de l’Angleterre

Accroissement territorial de l’Angleterre

Pacte de famille entre Bourbon

 

III, 70

 

1756

 

La grand Bretagne comprinse l’Angleterre

Viendra par eaulx si hault à inunder :

La ligue neufve d’Ausonne fera guerre,

Que contre eux mesmes ils se viendront bander.

 

La guerre de sept ans (1756-1763) met aux prises les Prussiens de Frédéric II soutenus par les Anglais aux trois plus grandes puissances continentales : France, Autriche et Russie. L’Angleterre en sera la grande gagnante en agrandissant ses colonies (« inunder » : se répandre comme les eaux d’une inondation) aux dépends de la France : Québec, Ohio, Mississipi, des îles antillaises, des établissements au Sénégal. Elle avait le champ libre aux Indes. « La France qui, en 1753, était en voie d’acquérir le plus bel empire du monde, se voyait dix ans plus tard fermer le monde et rejeter en Europe [1] ».

En 1761 était conclu le pacte de familles entre France Espagne et Bourbons d’Italie (« ligue neufve d’Ausonne », Ausone nom poétique de l’Italie).

 



[1] A. Malet et J. Isaac, « XVIIème & XVIIIème siècles », Hachette, 1923, p. 580

Contact