Guerre russo-turque

Guerre russo-turque

 

III, 88

 

1769-1770

 

De Barcelonne par mer si grand armée,

Toute Marseille de frayeur tremblera :

Isles saisies, de mer aide fermée,

Ton traditeur en terre nagera.

 

Le sultan Mustapha III, poussé par Choiseul en charge de la politique extérieure française, déclare la guerre à la Russie de Catherine II qui avait fait entrer des soldats sur le territoire turc pour y pourchasser des Polonais. Ils s’y étaient réfugiés alors qu’ils combattaient l’hégémonie russe en Pologne. « La première guerre de Turquie (1768-1774) se déroula à la fois sur terre et, phénomène inhabituel pour la Russie, sur mer [1]».

Le chef de la flotte turque, Hasan Pacha Cesar Irli, anciennement réfugié en Espagne (« De Barcelonne »), voit tous ses bateaux détruits à la bataille de Tchesmé en 1770. Il réussit à se sauver du naufrage en s’enfuyant à la nage (« en terre nagera »). Néanmoins les Turcs se saisissent de l’île de Lemnos (« Isles saisies »).

 



[1] N.V. Rasianovsky, « Histoire de la Russie jusqu’en 1984», Laffont, 1987, p. 291

Contact