1943, le tournant de la guerre

1943, le tournant de la guerre

 

VI, 25

 

1943-1944

 

Par Mars contraire sera la monarchie,

Du grand pescheur en trouble ruyneux :

Jeune roy rouge prendra hierarchie,

Les proditeurs iront iour bruyneux.

 

Ce quatrain s’oppose au précédent pour marquer le tournant de la guerre pour les dictatures de l’Axe (« monarchie » par opposition à démocratie ) dans l ‘année 1943 : la bataille de Stalingrad en janvier ; la reprise de Guadalcanal en février ; la capitulation allemande en Tunisie en mai ; le débarquement allié en Sicile en juillet ; la capitulation de l’Italie en septembre. La contre-offensive soviétique mènera l’armée rouge jusqu’à Berlin et permettra l’extension du communisme en Europe de l’Est sous l’égide de Staline (« Jeune roy rouge » : jeune pour la récente URSS apparu en 1917, et rouge de son drapeau).

Dès la fin du conflit, le pape Pie XII, élu en 1939, (« grand pescheur » en rapport avec Saint Pierre, « pêcheur d’hommes ») « s’inquiète de la progression communiste : jusqu’à sa mort, en 1958, il ne cessera de rappeler la pertinence de « Divini Redemptoris » [1] » qui est l’encyclique de Pie XI condamnant le communisme (« en trouble ruyneux »).

A la fin de la guerre les traîtres (« proditeurs » du latin « proditor ») collaborateurs des Allemands en France ou en Ukraine par exemple seront poursuivis et condamnés.

 



[1] E. Fouilloux, L’Histoire n° 70, p. 42

Contact