Eclipse du 22 septembre 1968

Eclipse du 22 septembre 1968

Rivalité américano-soviétique

Réforme régionale en Italie

 

VI, 58

 

1968

 

Entre les deux monarques esloignez,

Lorsque le Sol par Selin clair perdue,

Simulté grande entre eux indignez,

Qu’aux Isles & Sienne la liberté rendue.

 

L’éclipse du 22 septembre 1968 « est partielle en France (grandeur 0,383 à Strasbourg), totale dans une partie de la Sibérie où se rend une équipe française dirigée par Marius Laffineur [1] » (« Sol par Selin clair perdue » : le soleil perdant sa luminosité par la lune).

Elle a lieu un mois après l’intervention soviétique en Tchécoslovaquie (21 août), et alors que la guerre du Viêt-Nam fait rage. Le contingent américain est au plus haut en décembre 1968 et se monte à 580 000 hommes. La rivalité (« Simulté » du latin « simultas ») entre les deux grands, Etats-Unis et URSS (« deux monarques  esloignez » : Washington et Moscou sont éloignés de plusieurs milliers de kilomètres), s’illustre aussi par la course aux armements. Ainsi de 1960 à 1975, le nombre des missiles ICBM passe de 18 à 1054 pour les Etats-Unis et de 35 à 1618 pour l’URSS. Il faudra attendre 1972 pour que accords SALT 1, signés par Brejnev et Nixon,  fixent des plafonds [2].

En Italie, le gouvernement de centre gauche au pouvoir de 1962 à 1971 mit en œuvre un programme en 7 points dont la réforme régionale est le point central. « Des mesures importantes furent prises dans le domaine économique… L’autre grand train de réformes fut d’ordre politique : une première offensive anti-mafia fut lancée en 1963, mais le point le plus important du programme restait la réforme régionale. Celle-ci fut progressivement mise en place de 1968 à 1970 [3] ».

 



[1] Albert Ducrocq, « L’éclipse », Editions du rocher, 1999, p. 184-185

[2] D. et M. Frémy, « Quid 1997 », Robert Laffont, p. 2146-2147

[3] Catherine Brice, « Histoie de l’Italie », Hatier, 1992, p. 449

Contact