Destin de Jacques Chirac

République italienne

 

VI, 39

 

1954

 

L'enfant du regne par paternelle prise,

Expolié sera pour delivrer :

Auprès du lac Trasimen l'azur prinse,

La troupe hostagie par trop fort s'enyvrer.

 

Le 25 juillet 1943, le débarquement des alliés en Sicile entraîne la chute de la dictature fasciste : le 26 juillet 1943, le roi Victor Emmanuel III (1869-1947) remplace Benito Mussolini par un homme de confiance, le Maréchal d'Italie Pietro Badoglio. L'armistice est signé le 3 septembre mais une situation de guerre civile s'instaure dans le nord du pays du 8 septembre 1943 jusqu'au 25 avril 1945 (République de Salò). Le roi, qui après le 8 septembre 1943 avait quitté Rome pour se replier dans le Sud occupé par les alliés, cède les prérogatives royales à son fils Humbert de Savoie le 4 juin 1944, et se retire de la vie publique (fr.wikipedia.org - Victor-Emmanuel III d'Italie).

 

Victor Emmanuel abdique en faveur de son fils Humbert II le 9 mai 1946 et le 2 juin 1946, un référendum met fin à la monarchie, qui est remplacée par une république. Humbert, le "Roi de Mai" est ainsi dépouillé ("expolié" pour "exspolié") de sa couronne.

 

La victoire sur les Romains du lac de Trasimène par Hannibal ainsi que des "délices de Capoue" serait une allusion à l'occupation alliée du sud de l'Italie à partir de 1943.

 

L'Allied Military Government of Occupied Territories (AMGOT), pour « gouvernement militaire allié des territoires occupés », est un gouvernement militaire d'occupation constitué par des officiers américano-britanniques chargés d'administrer les territoires libérés au cours de la Seconde Guerre mondiale. Ce gouvernement devait être mis en place de manière à assurer un fonctionnement de l'administration en attendant l'établissement de gouvernement légitime, c'est-à-dire élu par le peuple. Ce gouvernement militaire a été établi avec succès dans certains pays, alors que dans d'autres il a été reconnu comme illégitime et a rapidement été remplacé par un gouvernement national de transition.

 

En Italie, l'AMGOT dépend du quartier général des Armées alliées en Italie, au sommet duquel se trouvait le Général Harold Alexander, qui en sa qualité de chef suprême de l'armée était aussi gouverneur militaire des zones occupées. Immédiatement au-dessous de lui se trouve le Major-général Francis Rodd flanqué du Commodore Howard Hartwell James Benson et du colonel Charles Poletti, remplacé ensuite par le colonel Chapman.

 

La Sicile est le premier territoire administré par l'AMGOT, le reste de l'Italie suit à mesure de l'avancée des forces Alliées. Quand est signé le « Long Armistice » du 29 septembre 1943, l'AMGOT est chargée d'administrer tout le territoire italien aux mains des Alliés, sauf les provinces de Lecce, de Brindisi, de Bari et de Tarente, assignées par les Alliés le 19 septembre 1943 au Royaume du sud. Par la suite, avec la restitution des territoires au gouvernement italien, subordonné de toute façon à la surveillance de la Commission de contrôle Alliée (CCA), créée le 11 février 1944, sa compétence se limite à Naples, aux zones proches du front et à celles qui présentaient un intérêt militaire particulier. Un des aspects les plus négatifs de l'administration Alliée pour l'Italie fut l'émission massive de prétendues Am-Lires qui provoquèrent une perte de valeur de la lire au profit du dollar et de la livre. Ce qui désormais s'appelle AMG continue alors d'exercer son autorité en Italie, formant maintenant un tout avec la CCA jusqu'au 31 décembre 1945. Un cas particulier est celui de la Zone A du futur Territoire libre de Trieste, ainsi dénommé à partir de 1947, où, après que le 9 juin 1945 les forces anglo-américaines se substituent aux Yougoslaves, est établi le 12 juin un gouvernement de l'AMG qui reste en place jusqu'au passage de la Zone à l'Italie le 26 octobre 1954 (fr.wikipedia.org - Allied Military Government of Occupied Territories).

 

Contact