Konrad Adenauer

Konrad Adenauer

 

VI, 40

 

1954-1955

 

Grand de Magonce pour grande soif estaindre,

Sera privé de sa grand dignité :

Ceux de Cologne si fort se viendront plaindre,

Que le grand groppe au Ryn sera getté.

 

En 1955, dix ans après la capitulation, l’Allemagne opère un rétablissement remarquable qui la fait retourner au sein des nations fréquentables. Cela en grande partie grâce au chancelier Konrad Adenauer.

Né à Cologne en 1876, dans une famille de la haute bourgeoisie rhénane (« Magonce » du nom latin de Mayence, « Mogontia », en Rhénanie), il devient avocat puis procureur impérial. En 1917 , il est nommé maire de sa ville. Arrêté en 1933 et 34 par les nazis, il est membre fondateur du parti démocrate-chrétien qu’il dirige à partir de 1949. La même année il est nommé chancelier par le président Théodore Heuss.

Adenauer entreprend alors une politique d’entente avec les différents pays occidentaux pour intégrer l’Allemagne dans l’Europe de l’Ouest et lui permettre de se relever économiquement. En 1955, il obtient l’abrogation du statut d’occupation (« le grand groppe au Rhin sera jetté ») même si les soldats alliés stationnent encore sur le territoire.

Tenté par la présidence en 1961, il y renoncera (« privé de sa grand’dignité ») et continuera son travail de chancelier. A la veille de son remplacement par son ministre de l’économie Ludwig Erhard, il fera ratifié en 1963 le traité d’amitié franco-allemand.

 

Contact